Archives de la catégorie ‘Tourisme’

Du nouveau chaque année et des activités qui respectent sa mission.

Par Katia Bouchard, en collaboration avec l’équipe du Mondial de la bière

Ce texte a pour but d’apporter quelques précisions à la suite de la publication du billet « Comment renouveller (sic) les festivals de bières du Québec » et de diffuser les dernières informations concernant la 23e édition du Mondial de la bière de Montréal, qui aura lieu du 8 au 12 juin prochain.

« Repenser le Mondial de la bière de Montréal »
mdb2015conf.-7

Mondial de la bière. Crédit photo : Olivier Bourget

Bien que j’y sois allé avec assiduité lors des dernières années, je trouve que l’événement, voulant toucher un peu tous les publics, s’est un peu éparpillé, et mériterait d’être repensé, voir, scinder en événements distincts.

Le Mondial de la bière est le plus important événement de bières internationales en Amérique du Nord. Depuis sa fondation en 1994, il a toujours fait parler de lui. Au fil des années, plusieurs se sont amusés à « repenser » le festival, ce qui n’est pas chose facile ! Pour bien faire cet exercice, il convient de connaitre et de bien comprendre la mission de cet événement d’envergure.

LA MISSION
Redonner à la bière ses lettres de noblesse en offrant au grand public d’ici et d’ailleurs, l’occasion de déguster des bières provenant
des cinq continents, tout en préconisant une consommation responsable.

Depuis les dernières années, le Mondial de la bière accueille plus de 200 000 personnes, provenant principalement du Québec, du nord de l’Ontario et du nord-est des États-Unis. La volonté de l’équipe du festival est de présenter à ces visiteurs, toutes les facettes du monde de la bière: dégustation, ateliers de formation, accord bières et mets, rencontre de l’industrie, animation éducative, kiosques thématiques, visite de brasserie, événements spéciaux, remise de médailles, etc. –> Redonner à la bière ses lettres de noblesse.

 

« 1 – Un vrai festival des microbrasseries québécoises »

Je n’ai rien contre le fait que ces géants [AB-InBev et Molson] soient présents dans un festival de bière, mais l’espace que l’on fait à ces géants, on ne le donne pas à des microbrasseries québécoises qui gagneraient à être connues.

Le Mondial de la bière est un événement international qui offre aux visiteurs le plus grand choix possible de bières, dans le but de permettre aux dégustateurs de découvrir la plus grande variété de produits possible.

Le Mondial de la bière ne se positionne pas comme juge et il ne choisit pas pour ses visiteurs. Il présente les bières de l’ensemble du secteur brassicole, des plus petites brasseries aux plus grandes ! C’est un des fondements de l’approche du festival en matière d’offre de bières et cette ligne directrice est là pour rester.

[…] un effort particulier devrait être fait pour promouvoir les artisans locaux, et non les intérêts économiques étrangers.

Plusieurs mesures facilitatrices sont en place pour permettre aux plus grands nombres de brasseries artisanales et microbrasseries de participer à l’événement. Le Bistro des Régions en est un bel exemple.

DSC_1239

Bistro des Régions. Crédit photo: Olivier Bourget

Malgré cela, certaines brasseries sont tout simplement trop petites et ne produisent pas de bière en quantité suffisante pour répondre à la demande d’un festival de cette envergure. Pour d’autres, le défi est dans le manque de ressources humaines ou de liquidité. Par ailleurs, si votre microbrasserie préférée n’est pas au festival, c’est peut-être qu’elle a choisi de ne pas y participer !

 

« 2 – Une véritable portion internationale »

 À titre d’exemple, l’année dernière, aucune brasserie belge n’était représentée au festival, alors que la Belgique est l’un des plus grands producteurs de bière artisanale.

L’importation de bières comporte de nombreux défis, c’est le moins que l’on puisse dire ! C’est l’expertise de l’équipe du Mondial de la bière qui fait toute la différence.

Pour la sélection des bières, l’objectif premier n’est pas de représenter les grands pays brassicoles chaque année, mais bien de varier l’offre pour faire découvrir de nouvelles brasseries/régions/pays aux visiteurs. Par ailleurs, comme pour tout le monde, le budget (liquidité + valeur du dollar canadien) dicte aussi sa loi et influence les choix à faire.

En 2016, les bières basques d’Espagne auront une très belle visibilité au Pub du Monde, ainsi que plusieurs nouvelles petites brasseries du Brésil au Pub des Amériques.

 

«3 – Les Off-Mondial… hors du mondial»

Trop, c’est comme pas assez. Il y a des événements tous les soirs lors de la semaine du Mondial de la bière.

Les soirées OFF Mondial ont été créées pour permettre aux amateurs de poursuivre leurs réjouissances lorsque les portes du festival se ferment. Ces soirées sont entièrement organisées par les brasseries, et le Mondial en fait la promotion.

Avec la semaine brassicole, les Sorties Flaveurs et les Soirées OFF Mondial, le Mondial de la bière veut créer un environnement propice pour faire rayonner la bière dans toutes les sphères d’activités dans la métropole.

Pourquoi ne pas faire des soirées thématiques d’un style ou d’une culture à travers l’année ?

Le Mondial de la bière, c’est aussi  L’école MBière, ouverte à l’année, Trois concours professionnels de dégustation et la publication annuelle de la Route des bières.

Il ne faut pas non plus oublier que l’équipe gère deux autres événements à l’international : le Mondial de la bière — Amérique du Sud dont la quatrième édition aura lieu de 12 au 16 octobre 2016 à Rio de Janeiro (Brésil) et le Mondial de la bière — Europe dont la sixième édition aura lieu à Mulhouse (France) du 17 au 19 février 2017.

Bref, pour des questions budgétaires et surtout de ressources humaines, il est difficile pour l’équipe du Mondial de la bière de faire plusieurs événements à Montréal pendant l’année.

 

« Un vrai festival de saveurs »

Au Québec, des événements du genre [Savor à Washington] existe à Sherbrooke (le Dégustabière) et durant le Mondial de la bière, à très petite envergure.

En 2007 et 2008, le Mondial de la bière a présenté l’événement Flaveurs, Bières et Caprices, le premier événement thématique sur les accords bières et mets au Québec ! On y présentait des bières de plusieurs pays en accord avec des bouchées de grande qualité.

Des milliers de dollars ont été investis, mais l’événement n’a pas eu le succès attendu. Dans les mois qui ont suivi la deuxième édition, des analyses ont été menées afin de comprendre pourquoi les amateurs n’avaient pas été au rendez-vous : prix du billet, lieu, date, etc. Sans parvenir à une explication précise, il a été décidé que ce volet serait intégré dans le festival sous la forme d’un souper gastronomique / cocktail dinatoire. À la Soirée Flaveurs Bières et Caprices s’est ensuite ajouté des démonstrations culinaires et le projet Sorties Flaveurs, dont l’objectif est de réunir la bière et la gastronomie, en collaboration avec une vingtaine de restaurants de Montréal qui accepte de mettre la bière en vedette dans leur menu pendant la semaine brassicole.

modial2015-16

Soirée Flaveurs Bières et Caprices. Mondial de la bière. Crédit photo: Olivier Bourget

Le Mondial est toujours à la recherche d’idées permettant de bonifier le volet gastronomique. C’est pour cette raison qu’il présente cette année une toute nouvelle section à l’intérieur même du festival : Gastronomie FBC qui réunira «les meilleures bières et des chefs cuisiniers de renom» ! Plus d’information à venir dans les prochaines semaines !

 

« Plus de casks ! »

« Alors que de plus en plus de brasseries au Québec proposent des soirées cask, il me semble évident qu’il y a une grande demande pour ces versions modifiées de classiques nous faisant plaisir à découvrir, ou redécouvrir. »

On est d’accord ! C’est donc avec plaisir que le Mondial de la bière confirme la deuxième édition de l’événement de bières en CASK, organisé en collaboration avec Benoit Mercier de Benelux, le jeudi 9 juin de 15 h à 19 h sur le site du festival ! #SOIF

Cask

Événement de bières en CASK. Mondial de la bière. Crédit photo: Olivier Bourget

L’ADN du Mondial de la bière

Le Mondial de la bière est un événement annuel qui représente une occasion pour les brasseurs et les intervenants de l’industrie brassicole de développer leur marché et de faire connaitre leurs produits au grand public. L’atmosphère d’une fête populaire, le climat affairé d’un salon commercial et l’ambiance d’un salon de dégustation sont réunis en un tout, par une programmation dynamique reposant sur une variété d’activités et de spectacles.

En 2016, la 23e édition du Mondial de la bière aura lieu du 8 au 12 juin au Palais des congrès de Montréal (site extérieur sur l’esplanade). Comme chaque année, le festival est heureux d’offrir aux visiteurs une expérience épicurienne complète : déguster, découvrir et se divertir !

NOTE: Pour ceux qui viennent de l’extérieur de Montréal, réservez votre hébergement rapidement!

Pour plus d’informations sur le festival, visitez le site Internet www.festivalmondialbiere.qc.ca

Facebook, Twitter, Instagram : @Mondialbiere

Mot-clic officiel : #Mondialbiere

Santé!

mondialbiere-2015conf.-20-500

Mondial de al bière. Crdit photo: Olivier Bourget

 

JOUR 2 : La Route des Saveurs de Charlevoix (partie 1)

Mardi 4 août 2015.

On part de Baie-St-Paul au suivant la Route des Saveurs de Charlevoix. Plusieurs arrêts sont au programme, direction Saint-Joseph-de-la-Rive où nous allons dormir ce soir.

9h
Boulangerie À chacun son pain, Baie-St-Paul

«Réconfort assuré!»

Café accueillant où l’odeur de pain est omniprésente. Parfait pour prendre un bon café! Choix de pain, de viennoiseries, de plats prêts-à-manger et menus pour manger sur place.

Boulangerie À chacun son pain

1006, boulevard Monseigneur De Laval, Baie-St-Paul, QC G3Z 2W2

10h
Laiterie Charlevoix

Beau comptoir de produits du terroir et bien sûr, une superbe sélection de fromages! La meilleure place pour faire des provisions en prévision d’un pique-nique!

Laiterie Charlevoix

1167, boulevard Mgr de Laval, Baie-Saint-Paul, QC G3Z 2W7

11h
Maison d’affinage Maurice Dufour

«Bienvenue dans la Famille»

Prendre un petit chemin rustique qui vous amène à quelques mètres de la route. La vue sur la région est spectaculaire! C’est également une très belle place pour arrêter avec les enfants.

Coup de coeurC’est à cet endroit que nous avons découvert ce qui a été mon coup de cœur de ce Roadtrip, le secret le mieux gardé du Québec, un produit de notre terroir exceptionnel: Le Secret de Maurice, un fromage de lait de brebis, pâte molle, affiné en surface, croûte fleurie.

Il suffit d’ouvrir la croûte pour accéder au plaisir suprême du fromage : une senteur légèrement corsée, une texture onctueuse et naturellement coulante (il suffit de le laisser au moins 30 minutes à la température de la pièce) et un goût complexe et délicieux. À déguster tout simplement avec un bon pain frais.

Maurice Dufour

Maison d’affinage Maurice Dufour

1339, boulevard Mgr de Laval, Baie-Saint-Paul, QC G3Z 2X6

12h
Saint-Irénée

«Un village en harmonie avec la nature et la culture»

J’adore ce magnifique village sur le bord du fleuve dont l’attrait principal est un quai de bois sur lequel on a érigé une promenade. Au bout du quai, une vue spectaculaire du fleuve vous attend ainsi que le vent, l’air salé et le bruit des vagues qui viennent se briser sur la structure. Bien installé sur les immenses roches, c’est l’endroit parfait pour faire corps avec la nature et manger son pique-nique! Rien de bien compliqué : un bon pain frais artisan, des tortillons salés et du fromage en grain ainsi qu’une bonne bière en cannette, dans notre cas, la Faisant-Malt de La Voie Maltée (un jeu de mots tout à fait Saguenéen!) qui s’est avérée être parfaite pour l’occasion!

Saint-Irénée

14h
La route vers Les Éboulements

Pour moi, la route vers Les Éboulements est très significative. En effet, c’est de ce village que sont partis mes ancêtres Bouchard pour s’installer dans la région du Saguenay – Lac St-Jean. Agriculteurs de père en fils depuis près de cinq générations dans Charlevoix, il semblerait que ce soit la pauvreté et la misère qui aurait poussé ma famille à déménager dans une région où l’on disait que les terres étaient beaucoup plus fertiles et plus faciles à cultiver. Leur courage, leur résilience, leur force et leur détermination leur ont permis de recommencer une nouvelle vie. Comme on le sait, ils ont largement contribué au peuplement du Saguenay – Lac St-Jean (en mettant au monde plus de filles que de garçons selon la légende…) tout en transmettant à leurs enfants cette force de caractère et ce désir d’indépendance qui caractérise aujourd’hui la région.

Donc, sur la route qui nous amène à Saint-Joseph-de-la-Rive, j’ai une belle pensée pour eux, pour les sacrifices qu’ils ont faits et l’avenir qu’ils m’ont offert.

15h
L’Auberge de la Rive de Charlevoix

Ce qui marque le plus lorsqu’on approche de Saint-Joseph-de-la-Rive, c’est l’immense côte qu’on doit descendre pour se rendre au village. C’est… impressionnant… même pour ceux qui n’ont pas le vertige! On suit lentement la route qui s’oriente légèrement à droite, ce qui donne l’impression qu’elle est sans fin! Le village est construit entre la montagne et le fleuve. Magnifique village rustique où le temps s’est arrêté.

L’Auberge de la Rive de Charlevoix est magnifique et le décor qui l’entoure est spectaculaire! L’endroit propose différents types d’hébergements pouvant convenir à tous les portefeuilles.

Auberge de la rive

Auberge de la Rive de Charlevoix

280, chemin de l’Église, Saint-Joseph-de-la-Rive, QC G0A 3Y0

 

La suite dans quelques jours!

Et c’est un départ!

Lundi 3 août 2015.

Après plusieurs semaines de préparation, le temps des vacances est finalement arrivé! Quel contentement! Il est enfin venu le temps d’oublier le réveil-matin et de profiter de la vie, une journée à la fois!

11781796_1018129164886906_5439081808053683882_n

Cette année, nous avons choisi de passer nos vacances au Québec dans un Roadtrip brassicole et gourmand qui nous fera découvrir ce que le Québec a de plus beaux et de meilleurs!

carte

Nous partons donc de Montréal ce lundi matin. Sur la route qui nous amènera dormir à Baie-St-Paul, quelques arrêts sont déjà prévus.

12h
Brasserie Artisanale La Souche, Québec

«Abreuve toé à même la souche!»

Au premier coup d’œil, j’adore cet endroit qui sent bon le bois et qui est fort accueillant! On discute un peu avec l’équipe, puis on commande une palette de dégustation de bières artisanales, car c’est souvent la meilleure façon d’avoir un bon aperçu de l’offre de bière.

On tergiverse sur la bière Bois Franc, une blanche aux framboises. À mon avis, elle manque un peu de l’acidité naturelle du fruit qui vient habituellement contrebalancer le goût du blé.

Ma plus grande découverte: un accord bière et met inusité!

Coup de coeurLa bière St-Jones, une bière de style double belge à 6% d’alcool, avec la crème brûlée au Coureur des Bois (boisson à la crème d’érable)! Le sucre du dessert annule le sucre de la bière et la croûte de la crème brûlée amène une légère amertume en arrière-goût qui me plaît beaucoup!

La Souche, un arrêt obligatoire si vous passez à Québec!

LA SOUCHE

Brasserie Artisanale La Souche

801, chemin de la Canardière, Québec, QC G1J 2B8

15h
Microbrasserie Des Beaux Prés, Saint-Anne-de-Beaupré

«Prenez le temps… de venir nous visiter!»

Deuxième visite pour moi dans cette microbrasserie située entre la route 138 et le fleuve. (Pour lire le premier texte, cliquez ici)

Coup de coeurSur la terrasse, au soleil, on a soif et on commande une palette de dégustation. Ma première bière est la Mont-Ferréol, une bière blanche à l’argousier (4,5% d’alcool). Coup de cœur!

L’argousier est une baie orangée légèrement acidulée et sucrée, extrêmement vitaminée et un antioxydant naturel qui vient d’Asie, mais qui pousse à Saint-Ferréol-les-Neiges. Produit local, cette baie donne à la bière blanche une touche d’acidité qui me transporte de joie et la rend parfaite pour un après-midi de vacances en plein soleil! Pour joindre l’utile à l’agréable, la Microbrasserie Des Beaux Prés remet 0,50 $ par litre vendu à la Fondation de l’Hôpital de Sainte-Anne. Pour en savoir plus sur l’argousier, cliquez ici.

MICROBRASSERIEDES BEAUX PRÉS

Microbrasserie Des Beaux Prés

9430, boulevard Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-Beaupré, QC G0A 3C0

18h
Restaurant le Saint-Pub, Microbrasserie Charlevoix

«Mangez et buvez-en tous!!!»

Deuxième visite également pour moi au restaurant le Saint-Pub. (Pour lire mon premier texte, cliquez ici)

Dès notre arrivée, nous constatons les améliorations qui ont été faites sur la terrasse: l’ajout d’une section lounge qui se révèle être l’endroit idéal pour boire et manger, confortablement assis sur une banquette!

«Situé au cœur du centre-ville de Baie-Saint-Paul, le restaurant le Saint-Pub de la MicroBrasserie Charlevoix offre une table tout à la fois simple et de qualité. Les mets y sont élaborés à partir de produits régionaux, et de bière maison.»

Devant un excellent repas et une palette de dégustation de dimension olympique, on discute de choses sérieuses en compagnie de Frédérick et Caroline : La Brut et la 8e jour. En résumé : lors d’une session de brassage de la Brut il y a plusieurs mois, le maitre-brasseur n’était pas satisfait de la bière, car elle ne répondait pas exactement à ses attentes. Selon les témoins, il semble que cette bière était tout de même excellente, alors plutôt que de la jeter, l’équipe a décidé de la vendre sous le nom 8e jour, permettant ainsi au maitre-brasseur de poursuivre ses tests. Ainsi, la Brut sera de retour sur les tablettes, mais seulement lorsque le maitre-brasseur sera satisfait… et comme Frédérick est un perfectionniste, je ne retiendrais pas mon souffle si j’étais vous! En attendant, je vous encourage fortement à laisser tremper vos lèvres dans un verre de 8e jour… la semaine ne vous aura jamais paru aussi courte!

MICROBRASSERIECHARLEVOIX

Restaurant le Saint-Pub, Microbrasserie

2, rue Racine, Baie-St-Paul, QC G3Z 2P7

22h

Gîte La Chambre des maitres

109, rue Sainte-Anne, Baie St-Paul, G3Z 1N9

Chambre spacieuse avec salle de bain privé – 115$ + taxes

 

Pour lire la suite, cliquez ici.

Alors que je commence une nouvelle série de billets qui mettra en vedette certains restaurants de Montréal, j’aimerais spécifier – avant de me faire crucifier – que JE NE SUIS PAS une critique culinaire, et encore moins une critique gastronomique. Je n’ai aucune expérience dans ce domaine. Je suis une épicurienne. « Cependant, le fait de refuser l’étiquette de critique culinaire ne signifie pas pour autant que l’on s’empêche d’être critique. » Qu’on se le tienne pour dit! Je reprends ici les mots de Caroline Décoste (Je suis snob) dans un texte très intéressant intitulé Le blogueur, ce con qu’on invite à dîner.

L’objectif de cette nouvelle série de billets «Apportez votre bière», c’est de s’amuser en faisant des accords bières et mets dans les restaurants qui le permettent. Pour plus d’information, je vous invite à lire le premier billet de la série:  Où manger, où boire à Montréal ? (Guide de survie pour l’amateur de bière).

Le Quartier général

Le Quartier général

Pour bien commencer la soirée, on débute par un apéro bière : Quimorucru de Pit Caribou.

Apéro bière

La veille, je suis allée consulter le menu du restaurant sur le site Internet pour avoir une idée de ce que j’allais manger, question de prévoir la bière en conséquence. Pour moi, ça allait être du poisson, de la morue en l’occurrence. J’aurais pu prendre une bière blanche agrumée qui se marie toujours très bien avec du poisson, mais j’ai audacieusement décidé de l’accorder avec la Dulcis Succubus du Trou du Diable. Je n’étais pas sûr que le mariage allait fonctionner, mais coup de théâtre, l’accord était parfait!

QG-Plat principal

Voyant la fin approchée, il fallait tenter un dernier accord avec un dessert. La crème brûlée a donc été jumelée à la Corriveau du Bilboquet. Dans ce cas précis, l’accord n’a pas été tout à fait réussi. La crème brulée est bonne, la bière est bonne, mais l’accord ne fonctionne pas vraiment, sans être déplaisant.

QG-Dessert

 

Résumé de l’expérience : Le Quartier général (1251, rue Gilford, Montréal, QC H2J 1R3)

Style: Cuisine française

Prix: Selon ce qui était à l’ardoise ce soir-là, 10$ pour les entrées, entre 27 $ et 31 $ pour le plat principal et entre 39 $ et 43 $ pour les tables d’hôte.

Atmosphère: animé et bruyant.

Service: excellent service. Personnel attentionné.

Réservation? Nécessaire. Se fait facilement sur le site Internet.

Le plus: Pour avoir goûté aux plats de tout le monde, je peux affirmer que tout est délicieux!

Le moins: L’endroit est petit et un peu bruyant.

On y retourne? Oui, pour un souper entre amis ou avec son amoureux si on a le goût d’une soirée animée!

Santé!

 

J’habite Montréal depuis un certain temps. Bien que je me considère encore comme une exilée, l’épicurienne en moi jubile, car voyez-vous, j’adore bien manger et bien boire. Je partage mon temps entre le vin et la bière. Contrairement aux croyances, il n’est pas nécessaire de choisir un camp. Ce qu’il faut, c’est adapté son environnement à ses besoins!

L’amateur de bières qui a soif est un être heureux à Montréal. La ville regorge d’endroits sympathiques et pour tous les goûts.

 

L’amateur de bières qui a soif ET faim est plus limité, quoique l’offre tant à se développer dans les brouepubs.

 

Pour l’amateur de bières qui a soif et faim, mais qui n’est pas de type brouepub, voici une liste de restaurants où il pourra déguster une bonne bière :

IMG_0962

Si vous êtes un amateur de bières indépendant et créatif, alors l’extraordinaire concept «Apportez votre… bière» est fait pour vous! Le saviez-vous? Dans tous les restaurants «Apportez votre vin» vous pouvez aussi «Apportez votre bière»! Et si vous voulez vraiment réussir votre coup, commencez par regarder le menu sur le site Internet et faites votre sélection de bière en fonction de ce que vous avez le goût de manger! En cas de doute, la majorité des dépanneurs spécialisés ont au moins une personne dans leur équipe qui pourra vous conseiller. Étant du côté est de l’île, je fréquente surtout le Peluso et Bière, Etc., mais il y en a beaucoup d’autres!

Il y a quelques semaines, j’ai réalisé un sondage pas du tout scientifique dans mon réseau d’amis Facebook et Twitter. Voici une liste de 12 restaurants qui ont retenu mon attention:

Le Quartier général (Plateau-Mont-Royal) réf: Nadine Mathurin —–> Mon expérience

État-Major (HoMa) réf: Alexandra Graveline

Les Canailles (HoMa) réf: Stéphanie Grondin

Les Héritiers (Plateau-Mont-Royal) réf: Sophie Allaire

Le Chien Rose (Ahuntsic) / réouverture le 8 avril 2014 – réf: Annie Auger

Smoking Vallée (Saint-Henri) réf: Mélanie Nadeau

Les infidèles (Plateau-Mont-Royal) réf: Étienne Turcotte

O’Thym (Quartier Gay) réf. : Louis-Philippe Péloquin

La Khaima Cuisine Nomade (Mile-End) réf: Marika Laforest

Il Piatto Pieno  (Petite Italie) réf: Marika Laforest

Le Madre (Rosemont) réf. Gabrielle Chalifoux

À l’Os (Mile-End) réf: Thibaut Huchet

AJOUT 2015: Restaurant l’Atelier (Mile-End) réf: Thierry Daraize! —–> Mon expérience

 

Personnellement, les commentaires reçus sur Le Quartier général m’ont convaincu de choisir ce restaurant pour mon prochain souper. De là, m’est venue l’idée de lancer une nouvelle série de texte intitulé : «Apportez votre bière!».

À suivre dans les prochaines semaines.

Et vous, quels sont vos plans?