Articles Tagués ‘Brésil’

Je suis allée au Brésil pour la première fois en juin 2013. Pour lire mon texte, Bu au Brésil, cliquez ici.

En novembre dernier, j’y suis retournée pendant trois semaines pour la première édition du Mondial de la bière à Rio de Janeiro. Au total, j’ai donc passé 5 semaines au Brésil cette année, donc 4 à Rio de Janeiro, ce qui est suffisant pour faire quelques constats généraux, touristiques et autres!

Dès que j’ai mis les pieds à Rio, il m’est immédiatement venu en tête toutes sortes de chansons avec le mot «Rio».

«Si tu vas à Rio, n’oublie pas de monter là haut» de Dario Moreno

SI tu vas à Rio

«Je rêve à Rio, devant ma radio» de Robert Charlebois

Je rêve à Rio

Par ailleurs, j’aimerais vous en proposer une que vous pourrez écouter le temps de lire ce billet. Comme beaucoup de personnes, c’est une chanson que je connaissais déjà avant de partir, sans avoir pris conscience que l’histoire se déroulait sur une plage de Rio. Il s’agit d’un «standard de jazz».

«The Girl from Ipanema» de Astrud Gilberto & Stan Getz

The Girl from Ipanema

The Girl from Ipanema

OBSERVATIONS GÉNÉRALES :

#1 : Les gens

Les Cariocas (nom donné aux habitants de Rio), sont très accueillants. Mon expérience a été incroyable, autant avec l’équipe de notre partenaire de travail, Fagga, qu’avec les gens rencontrer par hasard.

#2 : La langue

Bien que Rio soit une destination touristique reconnu et malgré le fait que la ville sera l’hôte de la Coupe du Monde de la FIFA en 2014 et des Jeux olympiques en 2016, ce n’est pas toujours facile de se faire comprendre en anglais, car la majorité des gens ne le parlent pas vraiment. Par contre, ils sont habitués de vivre avec des touristes alors ils sont patients et compréhensifs. Ceux qui parlent espagnol pourront se débrouiller. Les Cariocas sont habitués à l’espagnol, on dit même qu’à Rio, les gens parlent «portu-gnol»!

#3 : Le transport

Les taxis sont très abordables et ils sont très nombreux. Comme à New York, ils sont jaunes et vous n’avez qu’à lever la main pour en attraper un! Dans la ville de Rio, vous pouvez aller à peu près partout pour moins de 20 Reais, soit un peu moins de 10 $ CA.

QUOI BOIRE ET OÙ?

Caipirinhas

Le cocktail national est le caipirinhas (prononcer caï-pi-ri-gna). Il est préparé à base de cachaça, un alcool de sucre de canne et de citron vert, proche parent du rhum. Vous en trouverez partout, mais je vous suggère de vous arrêter dans l’un des petits bars qui longent la promenade de la plage de Copacabana, particulièrement près de la Prefectura #4. Vous pourrez ainsi déguster un bon cocktail tout en regardant l’océan.

Bières

La révolution microbrassicole est en cours au Brésil et les brouepubs commencent à faire leur apparition à Rio. Je vous recommande le Pub Escondido, CA (Rua Aires Saldanha 98 Loja A, Rio de Janeiro) où le sympathique propriétaire Diego vous accueillera avec plaisir. Au menu, une trentaine de bières locales et internationales et quelques soirées spéciales TAPTakeOver! Spécialité hamburger.

Pub Escondido, Rio

Pub Escondido, Rio

Si l’envie de bières belges vous prend, vous pouvez également aller faire un tour au Delirium Cafe (Rua Barao da Torre, 183 – Ipanema – Rio de Janeiro).

VISITES TOURISTIQUES À FAIRE

Pão de Açúcar

Choisissez une journée ensoleillée et sans nuage et dirigez-vous au Pão de Açúcar (le Pain de sucre). Après avoir pris deux téléphériques, vous aurez l’un des plus beaux points de vue de Rio, sur 360 degrés! Apportez votre lunch et n’oubliez pas d’aller vous promener dans les sentiers qui se trouvent sur le plus haut promontoire. Les spectaculaires points de vue et la présence des petits singes devraient rendre votre journée inoubliable!

Pão de Açúcar, Rio

Pão de Açúcar, Rio

Jardim Botânico

Pour les amoureux des fleurs et des plantes, le jardin botanique est merveilleusement aménagé. Je ne suis pas fan de se genre d’endroit habituellement, mais je dois dire que j’ai particulièrement apprécié ma visite.

Jardim Botânico, Rio

Jardim Botânico, Rio

À DÉCOUVRIR

Leblon

J’ai particulièrement apprécié le secteur de Leblon pour sa vie de quartier, ses bars et ses restaurants. Une promenade à pied est le meilleur moyen de découvrir le coin. Voici quelques endroits que j’ai beaucoup appréciés :

Bottega del Vino (Rua Dias Ferreira, 78– Leblon – Rio de Janeiro)

Ce restaurant italien branché est l’endroit parfait pour faire une dégustation de vins puisqu’ils sont servis en 30 ml, 60 ml ou 90 ml, au choix!

¡Venga! (R. Dias Ferreira, 113 – Leblon, Rio de Janeiro)

Ce minuscule bar à tapas est tout simplement génial! Les tapas sont assez gros pour être partagés et ils sont délicieux! L’endroit est agréable et chaleureux, mais c’est très petit alors mieux il vaut réserver ou arriver tôt!

Belmonte Lublon (Rua Dias Ferreira, 521– Leblon – Rio de Janeiro)

Pour manger ou prendre un verre… Pour se sentir au cœur de l’action, comme un Carioca!

Nam Thai (Rua Rainha Guilhermina, 95B- Leblon, Rio de Janeiro)

Excellent restaurant thaï. Ambiance chaleureuse et excellent service.

Le dimanche à Copacabana et Ipanema

Si vous avez le goût de vous promener, la Avenida Atlantica, cette énorme artère routière à trois voies à Copacabana est fermée à la circulation routière et les piétons la prennent d’assaut!

Avenida Atlantica, Rio

Avenida Atlantica, Rio

Pour poursuivre votre marche dominicale, dirigez-vous vous Ipanema. Je vous suggère d’aller faire un tour au Hippie Market (Praca General Osorio). La qualité de l’artisanat local qu’on y trouve est de bonne qualité et à prix raisonnable. C’est l’endroit parfait pour trouver les cadeaux et souvenirs que vous voudrez rapporter chez vous!

OÙ ALLER DANSER?

Dans la World’s Best Bar list, on retrouve une institution de la ville: le Rio Scenarium.

Cette immense maison à la décoration insolite est située dans le district historique de Lapa à Rio de Janeiro (Rua do Lavradio, 20- Centro Antigo – Rio de Janeiro). C’est LA place pour sortir à Rio!

Difficile de décrire cet endroit hétéroclite où l’œil devient complètement surexcité. Les danseurs de samba du monde entier se retrouvent dans ce bar-musée ou musée-bar pour bouger leurs corps aux rythmes de la musique endiablée des bands invités. Vous ne dansez pas? Les pieds vous démangeront quand même ! Dans tous les cas, vous pourrez y retourner 5, 10 ou 100 fois, vous y verrez toujours quelques choses de nouveau.

Rio Scenarium, Rio

Rio Scenarium, Rio

Si vous voulez être sûr d’avoir une place, réservez votre table, surtout si vous y allez pendant la saison touristique. Vous pouvez aussi décider d’y aller à la dernière minute, mais dans ce cas, je vous conseille d’arriver vers 19 h pour faire la file. C’est un peu tôt, mais passée cette heure, vous ne pourrez peut-être pas entrer! Le prix d’entrée (à payer à la sortie) varie entre 35R et 50R, en fonction de la journée et du moment de l’année. Vous pouvez le vérifier sur leur site Internet. **N’oubliez pas votre passeport, car une pièce d’identité est indispensable pour obtenir le droit d’entrer.

Pour plus de photos, je vous invite à regarder mon album sur Facebook.

Saúde!

Quand on pense au Brésil, on imagine tout de suite des femmes en tout petit petit petit bikini jouant au volleyball de plage (un sport inventé au Brésil paraît-il!) ou à des hommes, torses nus, s’éreintant à courir après un ballon en plein soleil (le soccer est le sport national). Lors de mon premier voyage au Brésil, j’ai eu la chance de voir tout cela! J’aurais pu vous en parler dans ce texte, mais je sais pertinemment que vous, lecteurs de mon blogue Bière-Trotter, êtes bien au-dessus de ces considérations esthétiques et vous préférez (et de loin) savoir ce que j’ai bu au Brésil !!

D’abord, il faut y aller! Comptez 3 h 30 pour vous rendre à Miami, puis 9 h pour vous rendre à São Paulo. Avec un peu plus de 11 millions d’habitants, la plus grande ville du Brésil est considérée comme la capitale économique du pays. À titre de métropole, São Paulo offre un choix très intéressant de bars à bière et de restaurants où vous pourrez boire une bière locale. Même si le prix reste relativement élevé, vous serez tout de même gagnant en découvrant le Brésil par le talent de ses maîtres-brasseurs!

Dans ce texte, je ne parlerai pas de Cervejaria Colorado, qui brasse des bières exceptionnelles, mais que je connais déjà très bien. Je vais plutôt m’attarder sur mes découvertes.

COISA BOA BAR (traduction : bonne chose)

À notre arrivée, quelques pas seulement à l’extérieur de notre hôtel ont suffi à nous mener dans ce temple. Un bar à bière n’aura jamais aussi bien porté son nom!

Mentions spéciales: Coice de Cerveja Coruja, Double American Pale Ale de Way Beer et Cerveja do Amor de Bodebrown

Coisa Boa Bar

Coisa Boa Bar

BRASIL BRAU

L’événement Brasil Brau est la première raison qui nous amenait au Brésil. C’est un salon réservé à l’industrie brassicole et dont le promoteur, Fagga | GL events exhibitions, est également notre partenaire dans la réalisation du premier Mondial de la bière de Rio de Janeiro (14 au 17 novembre 2013). On y retrouve également une petite section, Degusta Beer, qui permet au public de découvrir les bières locales. L’avantage de ces événements, c’est de pouvoir découvrir plusieurs brasseries artisanales en même temps!

Mentions spéciales : Dama Bier et Cerveja Insana

Brasil Brau

Brasil Brau

ACONCHEGO CARIOCA (le mot «carioca» désigne les habitants de Rio)

Une fois la Brasil Brau terminée, notre collaborateur québécois au Brésil nous a fait découvrir le Aconchego Carioca, venu de Rio de Janeiro. Il s’agit d’un restaurant de style bohème où la carte de bières est fort intéressante!

Aconchego Carioca

Aconchego Carioca

FRANGÔ (traduction : poulet)

Aujourd’hui : 30 juin, jour de la finale de la Coupe des Confédérations qui met en vedette l’Espagne contre le Brésil, hôte de la compétition. Dès 15 h, on sent déjà la frénésie dans l’air. Ma nouvelle amie et spécialiste en bière, Cilene, propose de nous faire découvrir deux bars à bière. Elle nous a déjà annoncés auprès des propriétaires qui nous attendent.

Le FrangÔ est situé à l’extérieur du centre-ville. De dehors, ça a l’air de rien : petit et louche! Mais en entrant, un monde s’ouvre à nous! La décoration est entièrement faite de vieilles pubs de bière provenant de tous les pays du monde. C’est magnifique! Comme son nom l’indique, il s’agit d’un restaurant dont la spécialité est le poulet et qui possède une très belle carte de bière.

Mention spéciale : Cacau IPA, Bodebrown, en collaboration avec Stone. Miam!

Le FrangÔ

Le FrangÔ

MELOGRANO

Deuxième arrêt de la journée et l’endroit parfait pour écouter un match de soccer : le Melograno. L’accueil est chaleureux et l’endroit est magnifique. Le propriétaire nous a réservé une table en première ligne pour écouter la finale de la Coupe des Confédérations, qui sert d’avant-première pour la prochaine Coupe du Monde de la FIFA qui aura également lieu au Brésil en 2014.

Mention spéciale : brasserie artisanale 2 Cabecas (deux têtes) et leur deux bières : Hi-5 Black IPA et Maracuj IPA

Melograno

Melograno

Après une semaine, nous quittons São Paulo pour Rio de Janeiro, deuxième plus grande ville du pays avec un peu plus de 6 millions d’habitants (soit presque que le Québec au complet!). Comme pratiquement tout le monde, je connaissais Rio pour trois choses : son carnaval, la plage de Copacabana et la statue du Christ Rédempteur. J’avais hâte!!!! Rio a tout pour plaire : les plages, l’océan, les montagnes, un lac, des pistes cyclables et des hivers à 27 degrés!

Par contre, on y retrouve beaucoup moins de bars à bière et de restaurants qui servent des bières locales. C’est possible d’en trouver, mais il faut les chercher ou faire comme nous et trainer avec quelqu’un de la place!

RIO SCENARIUM

Un des endroits que j’ai le plus aimé, c’est le Rio Scenarium. Il s’agit d’un bar de trois étages qui présente des groupes de samba. L’architecture de la bâtisse est spectaculaire ! La façade est impressionnante, la configuration intérieure est surprenante, mais la décoration l’est encore plus! C’est un vrai musée! Chaque étage regroupe différentes pièces qui sont décorées de styles différents! Le nombre d’objets est incalculable! Et partout où vous allez, vous entendez la musique. Au lieu touristique, les prix sont élevés, mais l’endroit vaut le détour, au moins une fois dans votre vie!

Rio Scenarium

Rio Scenarium

DELIBEER

Quelques jours avant de revenir à Montréal, nous avons pris le traversier pour nous rendre au DeliBeeR. Il s’agit d’un tout petit festival situé dans un manoir (!!) L’endroit était magnifique, particulièrement l’alcôve au plafond qui donnait sur le ciel et qui nous permettait de regarder les étoiles! Nous y avons revu des brasseurs que nous avions rencontrés à la Brasil Brau, dont la gang de 2 Cabecas. On dit que «derrière chaque homme, il y a une grande femme». Et bien sachez que derrière 2 Cabecas (deux têtes), il y a également une troisième tête : une grande femme!

DeliBeeR

DeliBeeR

PARLONS BOUFFE

La cuisine brésilienne est issue d’influences européennes, indigènes et africaines. Plusieurs des techniques de préparation sont d’origine indigène, mais ont été adaptées par les esclaves et les Portugais. Les esclaves exécutaient leurs propres recettes en remplaçant les ingrédients qui leur manquaient par des ingrédients locaux. La feijoada, le mets national du pays, en est un bon exemple. La feijoada est un plat cuisiné à base de haricots noirs (feijão : haricot en portugais), de riz et de viande de porc (diverses parties du porc : queue, oreilles, peau, pattes, os…). On le sert habituelle le mercredi et le samedi au restaurant. C’est l’occasion de réunions familiales et de rassemblements d’amis. Les haricots noirs sont cuits à part. Puis le tout est mélangé dans un grand bouillon avec des herbes afin qu’un échange de saveurs s’effectue. La viande et les haricots sont ensuite séparés (ou non) à nouveau avant d’être servis. Au Brésil, le plat est accompagné d’oranges coupées en tranche et de farofa (farine de manioc mise à revenir dans un peu d’huile de palme avec du bacon coupé en petits dés et/ou oignons émincés, tomates en dées et des herbes à volonté). Source : Wikipédia

Mon coup de coeur va à la version brésilienne du «pâté chinois», c’est à dire morue salée (bacalhau) et patates en purée. Un délice!

Bouffe brésilienne

Bouffe brésilienne

(Image d’arrière-plan) Un repas de feijoada: viande de porc, algues et lardons, riz et frites de manioc.

(Dans la colonne – image 1) Fromage du pays rôti, servi avec une sauce piment et ail.

(Dans la colonne – image 2) Haricots noirs

(Dans la colonne – image 3) Pâté chinois, version brésilienne : patates en purée et morue salée (bacalhau)

(Dans la colonne – image 4) Pastel de crevettes, pain à l’ail, bouchées de fromage frites, saucisses et farofa (farine de manioc).

Pour les amateurs de sucé, si vous êtes un fan de brownie, vous devez vous arrêter au Café Sorelle. J’y ai mangé le meilleur brownie de ma vie!

Cafe Sorelle

Cafe Sorelle

Maintenant.

Pour ceux qui seraient las d’entendre parler de bières et de bouffe, voici quelques autres photos que j’ai prises au Brésil.

Santé!

Brésil 2013

Brésil 2013